Victor Hugo

This Parisian apartment is respresentative of Fabrice Ausset's taste for eclectic decor created with stylistic freedom.


Subtlety of materials and colors, harmonious combination of styles, regardless of fashion, these were the watchwords of the architect during the renovation of this Parisian apartment . There is a very inspiring interior design work in this setting, reminiscent of a "cabinet de curiosités" where heterogeneous objects of art coexist!

Intuitive, Fabrice Ausset drew furniture, he bought and often ordered unique pieces or limited series. Admittedly, the interior designer is the owner, and knows what he wants . He displays in this space his bold convictions, his eye and his good taste. He offers here his sixth sense in terms of decoration. The result is a delicate alchemy , obtained by a subtle interplay of rare materials and their mixtures color , in an apartment reconfigured by walls and ceilings worked to beautify the decor.


Control of taste and ease of design set the peculiar tone to this eclectic, luxurious and unique decor.

Photos: Frédéric Ducout

Marais

Comment apporter une touche contemporain dans un hôtel particulier du 17e siècle? La tâche n’était pas simple notamment pour apporter de la lumière à l’édifice qui en manquait cruellement. Fabrice Ausset a donc travaillé sur 3 types d’éclairages différents: artificiel au sous-sol vouté, zénithal au rez-de-chaussée, de la lumière naturelle au 1er étage. Le jeu des couleurs – gris perle, orange Hermès, le choix du mobilier et sa mise en abîme dans des pièces très classiques participent également à l’idée de réhabilitation d’un hôtel particulier façon 21e siècle.

Photos: Jean-François Jaussaud

Luxembourg

Réfection totale de cet appartement de 270m2 dans un immeuble art déco de 1932. Ici l’accent a été mis sur deux points précis : le choix très pointu des matériaux nobles (comme le granito minéral coulé sur place, les placages de bouleau, de châtaigner, d’orme, de chêne, de palissandre, les portes en laiton sur mesure et verre cinétique), et la mise en valeur des objets et de mobiliers de grande facture appartenant au propriétaire. L’aménagement réalisé fait également la part belle aux tonalités subtiles en demi-tons, qui participent à l’idée d’apporter de la contemporanéité à un espace art déco.

Photos: Giorgio Baroni & Pierre Mendelssohn

Invalides

L’escalier central en bronze avec garde corps en altuglas, ainsi qu’une la cheminée sculpturale en albâtre donnent le ton dès que l’on entre dans cet appartement sobre et classique : monumental serait le terme qui vient à l’esprit. La pièce de réception a été décloisonnée pour mettre en valeur la fluidité et les perspectives. Le classique côtoie ici l’avant garde avec ses parois coulissantes en verre cinétique des ateliers Pictet et la création d’une cave intégralement en verre. La vue sur la tour Eiffel rajoute à l’élégance du lieu aux matériaux raffinés tels que chêne teinté, bronze patiné ou encore la pierre de bourgogne.

Photos: Claire Israël

Megève

Fabrice Ausset a été appelé pour la réfection complète de ce chalet rustique de 400m2. L’environnement montagnard ont ainsi orienté l’architecte vers des matériaux locaux et ancestraux (épicéa, schiste, ardoise). L’architecte a également crée un puits canadien pour la régulation thermique de la maison. In fine, le parti pris a été de garder l’esprit bois rustique et soigné typiquement savoyard tout en le mixant avec les styles danois et japonais. Pour la décoration, on retrouve des objets design iconiques : lanternes de Achille Castiglioni, fauteuils Mies van der Rohe, banquette Knoll…

Photos: Pierre Mendelssohn

Passy

Restructuration de cet appartement de 150m2 en duplex autour d’un volume creux. Le parti pris architectural a été de créer des ouvertures entre les différentes pièces pour offrir des vues inédites entre chacun des volumes. L'escalier est pensé comme une sculpture majeure qui se déploie dans le séjour. Le choix fort de la couleur blanche tant pour les murs que pour le mobilier (en clin d’œil à Le Corbusier) ainsi que le jeu des lumières dans les corniches de staff du plafond, associé à la transparence du garde corps de l’escalier dans l’espace central donnent une impression de vaisseau amiral prêt à s’envoler.

Photos: Pierre Mendelssohn

Flandrin

Cet appartement a été dessiné comme un écrin hyper raffiné pour mettre en avant des pièces d’art et de design maîtresses. Totale redistribution des pièces, percement d’une ouverture pour amener de la lumière, séparation d’une entrée trop spacieuse en un sas plus petit et une salle à manger par un meuble en zebrano. Le travail sur les matières et sur les textures des sols et murs (cire et poudre de bronze…) rend le résultat est unique et vivant. Le salon, où trône l’exacte réplique du canapé de Coco Chanel et deux totems d’Ettore Sottsass est une pièce centrale à vivre, empreinte de surréalisme, avec en prime une fresque gigantesque peinte sur place par l’artiste Franck Rezzak.

Photos: Véronique Mati et Pierre Mendelssohn

Odéon

Comment aménager un appartement mansardé sans la désagréable impression « d’être sous les toits »? Le plafond de cet appartement a été traité comme une coque de bateau retournée, ou comme un ciel de bois brut en batipin. La toiture cathédrale se révèle comme une pièce forte de ce 220m2 en donnant de la hauteur et une sensation réelle de volume supplémentaire. Les poutrelles métalliques peintes en blanc y créent des rayures bayadères, jouant ainsi avec la lumière, en laissant penser que les murs sont en flottaison dans l’espace.

Photos: Pierre Mendelssohn

Rue des blés

Surface et volume atypique caractérisent cet ancien atelier de fabrication Eiffel, devenu par la suite des bureaux, puis une habitation. Ici, tout est fait pour bénéficier d'un maximum de lumière et pour laisser circuler librement le regard. Clin d'oeil à Mondrian, la palette dominante est axée sur le noir, le blanc et les trois couleurs primaires, rouge, jaune et bleu. Tandis que la surface principale est dédiée aux espace de réception, les zones intimes sont perchées en haut des mezzanines. La structure métal du bâtiment est laissée apparente, tandis que les parois et sols s'habillent de matériaux semi-industriels: béton ciré, métal déployé, bois brut, acier corten... Comme autant de petites références à sa vocation initiale.

Photos: Pierre Mendelssohn

Champs Élysées

Un projet d’architecture d’intérieur, avec une transformation spectaculaire qui prend son inspiration de la Chine et de l’univers du vin, deux passions du propriétaire. Ainsi, le choix de matériaux à la fois bruts et classiques  (chêne, galuchat, feuille d’argent et feuille de cuivre) ponctuent les espaces. Une ouverture circulaire - rappelant celles d’Asie – a été créée entre la cuisine et la salle à manger. Les couleurs ont été sélectionnées dans des palettes de vert, de cuivre, de gris et d’argent. Un clin d’œil à l’œnologie est apporté par des ustensiles en cuivre ou des anciens casiers à bouteilles de vin. Tout cela participe à l’ambiance chaleureuse de cet appartement familial.

Photos: Pierre Mendelssohn

île de la Jatte

La gageure pour Fabrice Ausset a été ici d’apporter un maximum de lumière pour transformer ces anciens ateliers d’artistes aux 3 façades aveugles en un lieu d’habitation chaleureux et lumineux. Le parti a été donc pris de créer une grande verrière en fond de parcelle. L’esprit d’atelier d’artiste a été conservé par un travail autour de l’acier, du béton poli et du verre... Le jeu des couleurs blanc et noir avec l’apport de touche dorée et de verdure fait qu’on se sent bien dans cet espace de 237m2.

 

La Plaine

La joie d’avoir trouvé une surface de  650m2 à La plaine St Denis a vite laissé place au défi: comment agencer l’espace? Fabrice Ausset a eu l’idée d’une « maison dans la maison ». Cette usine au style Eiffel a donc été transformée en une immense coque renfermant 2 maisons indépendantes. Pour palier au manque de lumière, il y a eu création d’une verrière en fond de parcelle. Le jeu des escaliers rappelle les tableaux de Cornelis Escher. Le traitement du sol volontairement moiré associé au poêle suédois suspendu grâce son immense tuyau-cheminée et le choix de la couleur immaculée accentuent la sensation de grandiose de ce volume.

Alfortville

Pour ce loft le pari était de transformer une ancienne menuiserie de 815m2 en trois lieux à vivre plus un local d’activité. Pour ce faire, Fabrice Ausset a créé une mezzanine de 250m2, sorte de boîte dans la boîte. Il a délibérément conservé la magnifique architecture industrielle (acier, plâtre, béton, etc) et s’en est inspiré pour la création des volumes. Associé à la richesse du choix des demi-tons de blancs, cela accentue l’effet spectaculaire de l’espace.